Dollar Australien / Dollar Néo-Zélandais - AUD/NZD

Par l'équipe Trader-Forex.fr

Les fluctuations de la paire AUD/NZD (dollar australien / dollar néo-zélandais) sont influencées par plusieurs facteurs structurels, l’interdépendance des économies néo-zélandaise et australienne n’étant pas le moindre de ces facteurs.

L’influence des cours des matières premières agricoles sur la valeur externe de ces deux monnaies (40% des exportations néo-zélandaises et un fort pourcentage pour l’Australie également), ainsi que la santé économique des principaux partenaires commerciaux de la Nouvelle Zélande et de l’Australie (Chine, Japon, pays d’Asie du Sud-est) sont aussi des déterminants des fluctuations de la paire AUD/NZD.

La politique des taux d’intérêt directeurs traditionnellement très élevés depuis le début des années 2000 (et maintenus à un niveau élevé pendant la crise de 2007-2008), menée conjointement par les banques centrales australienne et néo-zélandaise est enfin à prendre en compte.

Depuis 2004, on a pu observer sur le Forex un certain nombre de mouvements d’appréciation rapide, à hauteur de + 15 à + 20% du dollar australien face au dollar néo-zélandais, mouvements d’appréciation «rattrapés» ensuite lentement par le Kiwi (le dollar néo-zélandais) sur une plus longue période.

De la fin de l’année 2004 à la fin de l’année 2005, la valeur de change de la paire AUD/NZD s’est montrée relativement stable, oscillant entre AUD/NZD = 1,05 et AUD/NZD = 1,10, puis le dollar australien s’apprécie à AUD/NZD = 1,23 enregistré en juillet 2006 (+ 20% en quelques mois), avant que le dollar néo-zélandais ne gagne à nouveau lentement du terrain jusqu’à AUD/NZD = 1,10 affiché sur le Forex en juin 2007.

En juin 2008 on enregistre à nouveau la valeur de change AUD/NZD = 1,26, puis ces niveaux sont maintenus après un semblant de correction en faveur du dollar néo-zélandais (AUD/NZD = 1,12 en septembre 2008).

La paire affiche en effet AUD/NZD = 1,28 au premier trimestre 2009, puis encore AUD/NZD = 1,2786 fin novembre 2009.

La décision de la banque centrale australienne d’être la première parmi les grandes banques centrales occidentales à relever ses taux directeurs (à 3,5%) à l’automne 2009 n’est sans doute pas pour rien dans ce maintien du dollar australien à un niveau élevé face au dollar néo-zélandais.