L’indicateur Treasury International Capital Long Term Purchases aux Etats-Unis

Par l'équipe Trader-Forex.fr

Publié par le Secrétariat d’Etat au Trésor américain (US Department of the Treasury) au milieu de chaque mois 6 semaines environ après le mois sur lequel portent ses données, l’indicateur Treasury International Capital (TIC) Long Term Purchases mesure la différence nette entre les achats («purchases») de titres américains à long terme (des obligations d’échéance supérieure à 1 an) réalisés par des acteurs économiques non-américains, et les achats de titres étrangers à long terme réalisés par des acteurs économiques américains.

Si cette différence (mesurée en milliards de dollars) est positive, cela signifie que pendant le mois considéré, les entrées de capital aux Etats-Unis ont été plus importantes que les sorties de capital, et cela signifie également que le marché des titres américains à long terme s’est montré plus compétitif que ses concurrents.

Cet indicateur donne aux investisseurs et aux économistes une idée précise du niveau mondial de la demande vis-à-vis des actifs américains, et partant du niveau de la demande de dollar us.

Une tendance haussière de cet indicateur pousse le dollar américain à la hausse, puisque les investisseurs étrangers devront convertir les fonds dont ils disposent en dollars pour acquérir les titres achetés.

Un chiffre annoncé se révélant très au-dessus des prévisions implique évidemment une tendance «bullish» encore plus marquée, tel ayant par exemple été le cas pour le TIC Long Term Purchases relatif au mois de mars 2010 et publié en mai de cette même année (140,5 Billions USD pour une prévision du «consensus» de 50 Billions USD seulement).

Au plan structurel, les économistes et les investisseurs comparent les chiffres du TIC au déficit de la balance commerciale américaine, afin de mesurer de quelle façon les achats étrangers de titres américains compensent (ou non) les fonds nécessaires en quelque sorte au financement du déficit.

Au-delà d’un chiffre de TIC positif, les investisseurs surveillent aussi particulièrement les achats d’acteurs institutionnels tels que les banques centrales japonaise et chinoise.

Une diminution de la demande de titres américains émanant de ces acteurs peut avoir un effet baissier («bearish») sur l’USD.

Source : US Department of the Treasury