L’indicateur Household Spending au Japon

Par l'équipe Trader-Forex.fr

Le ministère japonais de la santé et du travail publie chaque mois une étude sur l’emploi qui fournit aux économistes et aux investisseurs une vision générale de la situation économique au Japon.

Cette étude comprend la publication d’un taux de chômage, des revenus personnels («Personal Income») et enfin des dépenses de consommation des ménages («Household Spending») mais aussi des personnes salariées («Workers Spending») considérées séparément.

Une tendance haussière de l’indicateur Household Spending apportera aux analystes le signe d’une relative bonne santé de l’économie japonaise, la croissance économique ayant naturellement tendance à suivre les variations des dépenses de consommation (et la consommation représentant une part très importante du calcul du PIB d’une nation).

Une croissance trop importante des dépenses des ménages indiquera cependant l’existence d’une croissance des salaires couplée à d’indéniables pressions inflationnistes (l’augmentation de la consommation, c’est-à-dire de la demande de biens et services, impliquant nécessairement une hausse des prix de ces mêmes biens et services).

Cette situation inflationniste (à l’opposé de celle du 1er semestre 2010, par exemple, au cours duquel l’économie japonaise faisait plutôt face à une déflation qu’à une inflation) pourrait ensuite conduire à une hausse des taux d’intérêt directeurs de la Banque du Japon et en tout état de cause au redoublement de la tendance haussière du yen (JPY) que la hausse de l’indicateur aurait déjà poussé le marché à engager.

L’indicateur Household Spending est fortement volatil et soumis à d’importantes variations saisonnières (– 0,70% en juin et mai 2010; + 4,40% en avril de la même année)

Source : Ministry of Health, Labour and Welfare