La Croissance économique

Par l'équipe Trader-Forex.fr

En principe, la croissance économique se définit comme une augmentation significative de la production nationale sur une période longue, elle se distingue en cela d'une simple période d'expansion qui n'est qu'une phase de conjoncture (court terme, moyen terme).

La croissance commence véritablement avec la révolution industrielle et s'auto-perpétue par la suite: elle amène un surcroît de revenu (salaires, profits...) dont une partie qui sera consommé et investi, ce qui alimentera une augmentation de la production et ainsi de suite.

L'augmentation du PIB en pourcentage nous indique le niveau de croissance actuel.

La croissance de la production peut être obtenue en augmentant les facteurs de production (plus de machines, plus de main d'œuvre par exemple), on parle alors de croissance extensive .

Lorsque c'est l'augmentation de la productivité qui explique la croissance, on parle alors de croissance intensive .

Dans ce cas, le progrès technique par exemple ou encore l'augmentation du taux d'utilisation des équipements peuvent expliquer que l'augmentation des quantités produites se fasse à un rythme plus rapide que l'augmentation des facteurs de production.

Dans la réalité, un taux de croissance s'explique à la fois par l'augmentation des facteurs de production et une augmentation de la productivité.

Les chiffres de la croissance sont scrutés par les économistes car celle-ci est à l'origine de la distribution des revenus, elle engendre une augmentation de la consommation globale et elle est indispensable à la baisse du chômage …

La production et les importations constituent les ressources dont l'économie dispose à un moment donné. Ces ressources seront employées comme bien de consommation finale (un jeu vidéo par exemple) ou comme bien d'investissement (une machine à commande numérique achetée par une entreprise par exemple).

Une autre partie de la production sera destinée à l'extérieur et sera donc exportée, tandis qu'une autre partie restera bloquée en stock en attendant une consommation future.

A partir de l'équilibre suivant, on peut aisément comprendre ce qui est moteur pour la croissance:

PIB + IMPORTATIONS (nos ressources) = CONSOMMATION FINALE + INVESTISSEMENT + EXPORTATIONS + VARIATION DES STOCKS (ce à quoi sont employées ou destinées nos ressources).

C'est la croissance de la consommation finale qui explique en grande partie la croissance de l'économie, une grande partie de ce qui est produit a comme débouché le consommateur.

Concrètement, un indicateur du moral des consommateurs qui se redresse sera de bon augure pour la croissance puisqu'on pourra s'attendre à une augmentation future de la consommation finale (on consomme quand les craintes sur l'avenir s'estompent).

L'investissement des entreprises est constitue quant à lui à la fois un débouché important pour la production (achat de machines, de locaux industriels par exemple…) mais permet aussi d'augmenter la capacité de production ou la productivité.

Les indicateurs du moral des entrepreneurs, annonciateurs d'investissements futurs seront particulièrement importants pour les économistes et investisseurs.

Par exemple l'indicateur Zew ( Zentrum für Europäische Wirtschaftsforschung) qui mesure auprès des établissements financiers allemands leur confiance dans les perspectives à court moyen terme de l'économie allemande, ou encore l'index IFO (institute für Wirtschaftsforschung) auprès des chefs d'entreprises.

Par contre, si l'examen des chiffres de la croissance montre que celle-ci s'explique par une augmentation non négligeable du niveau des stocks, cela signifie au contraire des difficultés à écouler la production par insuffisance de consommation nationale ou encore par manque de débouchés et donc une contraction des exportations (cas lorsque la conjoncture mondiale est morose).